loading...

Rencontre avec William Darmon, agent immobilier dans le 93

  • By L'équipe Aivoni
  • mai 10, 2019
  • 0 Comment
  • 237 Views

Aivoni a rencontré William Darmon, directeur du cabinet Immobook depuis 2001. Situé à Livry-Gargan en Seine-Saint-Denis, il constate depuis 10 ans une stabilité des prix dans la zone et ce malgré les hausses continus du mètre carré dans la capitale. Il présente la situation de son secteur.

Alors que les prix dépassent aujourd’hui les 9 600 euros du mètre carré à Paris, certaines villes de Seine-Saint-Denis offrent des opportunités pour devenir propriétaire. Oscillant entre 3 000 et 5 000 euros du mètre carré, les prix y sont globalement deux fois moins cher que dans la capitale.

Si certaines villes très en vogue comme Pantin ou Montreuil profitent de la migration parisienne, d’autres zones du 93 voient leurs prix stagner depuis plus 10 ans. C’est le cas des territoires de Livry-Gargan et Pavillon /S Bois où officient William Darmon en tant qu’agent immobilier.

La particularité du secteur réside dans son paradoxe vis à vis de la capitale, “énormément de biens à vendre mais pas beaucoup d’acquéreurs”, nous dit M.Darmon. Une situation qui s’explique selon l’intéressé par la mauvaise image du département véhiculée dans les médias. Car s’il vend plus de maisons que d’appartements, William Darmon ne peut se permettre de les vendre au dessus du marché comme on le fait à Paris.

Ici, les prix sont stables depuis 10 ans.

Une situation qui profite aux acheteurs qui ont en général dans cette zone moins de budget à allouer à un bien immobilier et qui peuvent acheter à un prix très raisonnable.

Malgré la stagnation des prix sur le territoire, Livry-Gargan tire son épingle du jeu et reste une des villes les plus convoitées par les secundo-accédants. À savoir ceux qui cherchent à concrétiser un projet de vie via l’acquisition par exemple d’une maison familiale ou d’un grand appartement. Si bien que sur le secteur, M.Darmon vend en moyenne 70% de maisons et 30% d’appartements, et la tendance n’est pas prête de s’arrêter. En effet, avec les Jeux Olympiques de 2024 et les travaux liés au projet du Grand Paris, la Seine-Saint-Denis va profondément se développer, tant au niveau de ses transports en commun que de ses infrastructures. De quoi rendre le secteur encore plus attractif à l’avenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *